Le Voyage de Hollande d’Aragon : Un monument poétique sorti de l’oubli

Traversé par les thèmes à la fois lumineux et douloureux associés à l’œuvre connue – l’amour d’Elsa, la difficulté à sauver ce sentiment du temps, de la perte, du mystère insondable de l’autre – Le Voyage de Hollande fait ressentir l’essence même de l’art poétique d’Aragon, son point d’aboutissement, son expression lyrique et technique la plus maîtrisée, la plus haute. Continuer de lire Le Voyage de Hollande d’Aragon : Un monument poétique sorti de l’oubli

L’ambre de la mémoire : Constantin Cavafis

L’audace de la poésie de Cavafis ne tient pas toute dans la vision, aussi nette que délicate, des désirs et des corps ; elle parvient au plus profond scandale de toute grande poésie, et au décentrement que cette dernière impose toujours aux hiérarchies qui prétendent déterminer l’essentiel de l’accessoire, le passager et le durable, l’éphémère et l’éternel. Continuer de lire L’ambre de la mémoire : Constantin Cavafis

Le feu d’une parole hérétique : Daniel Mesguich et Le Spectre du théâtre

Avec “Le Spectre du théâtre”, dialogue de Daniel Mesguich avec le psychanalyste Philippe Bouret, qu’ont publié en mars dernier les éditions Bouquins, on ne pouvait rêver à une forme plus adéquate à l’esprit de l’homme de théâtre, susceptible tantôt de réverbérer une longue expérience, tantôt de proposer une fulgurance, et dans tous les cas d’inviter à une véritable fête (comme toute fête, contagieuse) de la pensée. Continuer de lire Le feu d’une parole hérétique : Daniel Mesguich et Le Spectre du théâtre

Dominique Fernandez : « La confusion et l’ignorance jettent aux oubliettes certains grands écrivains parce qu’ils habitaient l’URSS »

La rédaction de Commune s’est entretenue avec l’Académicien Dominique Fernandez à propos de son dernier livre «Le roman soviétique, un continent à découvrir». Continuer de lire Dominique Fernandez : « La confusion et l’ignorance jettent aux oubliettes certains grands écrivains parce qu’ils habitaient l’URSS »

Le racisme de classe, socle idéologique du macronisme

Il arrive encore qu’on s’interroge sur ce que peut être le macronisme, qui partage avec la droite la totalité de son libéralisme économique, et tente de voler à la gauche sociétale l’essentiel de ses slogans pour l’égalité sexuelle ou le droit de certaines minorités – certaines et non pas toutes, en effet. Continuer de lire Le racisme de classe, socle idéologique du macronisme

Les Adieux d’Aragon : un admirable tremblement du temps

« Aragon vivant ». Le recueil ne saurait se résumer à un long thrène. Ce sont notamment les « autres poèmes » qui illuminent le volume ; singulièrement autour de figures de peintres : Chagall, Klee, Maline, Masson et Picasso. Laissons au lecteur la découverte de ces pages, mais arrêtons-nous néanmoins sur « Celui qui dit les choses sans rien dire », cycle de vingt-cinq poèmes qui célèbrent Chagall, et sur la « Cantate à André Masson ». Continuer de lire Les Adieux d’Aragon : un admirable tremblement du temps

Le scandale du siècle (Grasset) : Gabriel Garcia Márquez journaliste

Márquez fut journaliste, longtemps, assidument, et l’on peut penser que cette activité régulière n’a pas été sans conséquences, pour lui comme pour d’autres écrivains, sur une écriture pour laquelle les contraintes rédactionnelles propres à la presse peuvent être une bonne école. Continuer de lire Le scandale du siècle (Grasset) : Gabriel Garcia Márquez journaliste

Exposition « Les Choses » au Louvre : une histoire de l’art et de l’humanité

            La puissance poétique des choses traverse ainsi toutes les salles, quelle que soit leur unité thématique et l’ambivalence du rapport au monde que l’emploi des choses révèle et emblématise. Poésie de l’infime, contemplation ou répulsion, cabinet de curiosités, still life ou nature tuée, apaisement devant le plus simple ou combat contre la matière ou contre le temps, toutes les questions de l’humanité devant le désir, le corps, l’éthique, la mort sont ainsi exposées. Continuer de lire Exposition « Les Choses » au Louvre : une histoire de l’art et de l’humanité

Un automne à Beyrouth par Olivier Barbarant (5/5)

Invité au festival Beyrouth livres d’octobre 2022, rencontre littéraire francophone tentant d’y faire revivre les échanges culturels, Olivier Barbarant a tenu pour Commune les carnets de ses rencontres et découvertes. Un portait sensible d’un pays qui peut-être nous éclaire en nous précédant dans la catastrophe. (5/5) Continuer de lire Un automne à Beyrouth par Olivier Barbarant (5/5)

Un automne à Beyrouth par Olivier Barbarant (4/5)

Invité au festival Beyrouth livres d’octobre 2022, rencontre littéraire francophone tentant d’y faire revivre les échanges culturels, Olivier Barbarant a tenu pour Commune les carnets de ses rencontres et découvertes. Un portait sensible d’un pays qui peut-être nous éclaire en nous précédant dans la catastrophe. (4/5) Il est permis de distinguer dans la foule deux types d’hommes, passée la grâce de l’adolescence. Les uns, au visage en lame … Continuer de lire Un automne à Beyrouth par Olivier Barbarant (4/5)

Un automne à Beyrouth par Olivier Barbarant (3/5)

Invité au festival Beyrouth livres d’octobre 2022, rencontre littéraire francophone tentant d’y faire revivre les échanges culturels, Olivier Barbarant a tenu pour Commune les carnets de ses rencontres et découvertes. Un portait sensible d’un pays qui peut-être nous éclaire en nous précédant dans la catastrophe. (3/5) Continuer de lire Un automne à Beyrouth par Olivier Barbarant (3/5)

flag italy

BILLET — Italie : la source et le rempart

Les élections italiennes marquent une nouvelle avancée de l’extrême-droite en Europe occidentale, et les dirigeants libéraux ne manquent pas de déverser sur les ondes, avec force sanglots, leur réprobation et leur désolation, et ce faisant de se présenter en unique rempart contre ce qu’ils ont imposé d’appeler le « populisme ». Continuer de lire BILLET — Italie : la source et le rempart